Discours de Rémi MUZEAU, Soirée Oxygène du 18 juin 2016

180616_1Mesdames et Messieurs les Elus,

Mesdames et Messieurs,

Chers amis,

Nous voici en juin 2016, déjà un an s’est écoulé depuis notre victoire historique. Je suis heureux de partager ce moment avec vous ce soir.

Je suis heureux de vous voir tous rassemblés ici même : élus, militants, sympathisants, autour de valeurs communes. Quel bel évènement de fêter cette première année de mandat avec vous le jour de l’Appel du 18 juin 1940, synonyme de résistance et de Libération !

Oxygène, nous l’avons créé avec le cœur, en réponse à une ville asphyxiée, étouffée par tant de mauvaise gestion.

Que vous soyez Républicains, UDI, MODEM, Debout la France, nous partageons avant tout une vision commune, celle d’insuffler à Clichy un souffle nouveau, un nouvel oxygène !

Mes chers amis, je voudrais vous remercier pour votre engagement. Si Clichy change, c’est vous qui l’avez permis. Je ne l’oublie pas !

***

Laissez-moi oser montrer une pleine satisfaction face à cette première année de mandat.

Une première année épuisante pour nous tous, certes, mais ô combien stimulante !

Regardons ensemble le chemin parcouru.

Il y a un an, c’est dans un contexte extrêmement complexe que nous nous sommes, vos nouveaux élus et moi, engagés à mettre en œuvre les projets proposés lors de notre campagne.

Ces engagements, nous avons tenu à les respecter sans ménager notre peine, et ceci dans un seul et unique but : servir les Clichois dans le cadre de l’intérêt général, et de faire de Clichy la ville qu’elle mérite d’être !

L’héritage socialiste était lourd, pour ne pas dire catastrophique. Et vous n’avez peut-être pas encore tout vu !

Ensemble, nous avons fait plus en un an que l’ancien Maire en un mandat !

De nombreuses réalisations ont vu le jour, d’autres sont en cours, et des réflexions concernant de futurs projets démarreront dans les mois à venir.

Aujourd’hui, je me sens serein et optimiste.

A notre arrivée, nous avons trouvé des situations très compliquées, dans tous les domaines de l’activité municipale, et notamment au niveau des finances de la Ville.

Je pense à ces emprunts toxiques irréfléchis que nous avons hérités de l’ancienne municipalité mais que nous avons su renégocier avec ténacité !

Nous avons également réalisé 800 000 euros d’économie sur la masse salariale, cela était nécessaire au bon fonctionnement de la collectivité.

La  semaine dernière, j’ai signé en présence de certains d’entre vous, un contrat Ville-Département. C’est une enveloppe 6 millions d’euros que le Conseil Départemental alloue à Clichy sur la période 2016-2018 !

Désormais, Clichy peut se construire sur des bases assainies, sans augmentation d’impôts locaux, ce qui me ravit. Ce n’est pas au contribuable clichois de payer la gestion déplorable de ces dernières années.

Je rappelle symboliquement notre première mesure : la réduction des indemnités des élus de la majorité, c’était un gage de notre éthique.

***

Cette première année a permis de faire du développement immobilier de la ville, une priorité.

Jusqu’à l’année dernière, trop de Clichois quittaient notre ville à cause du mal logement. Seulement voilà, l’accession à la propriété doit devenir la règle et non plus l’exception !

Heureusement, les choses ont bien changé et 40 permis de construire ont été déposés en 10 mois, prouvant là encore que Clichy est une ville en pleine extension. A titre de comparaison, il n’y en a eu que 18 sur l’année 2014.

Un programme de 1000 logements a également été lancé, il faut le souligner.

Clichy Habitat en fusionnant avec l’Office Public de l’Habitat Départemental, Hauts-de-Seine Habitat, bénéficiera d’un pouvoir accru et de nouvelles compétences pour la rénovation du parc social. Nous aurons des interlocuteurs de confiance dès juillet prochain et je m’en réjouis.

Avec un tel développement, Clichy pourra enfin se hisser à la hauteur de ses voisins ! Du beau, du propre, du durable !

***

De même, la part belle est faite au développement des commerces : 6 nouveaux commerces de qualité ont été inaugurés.

C’est un point très positif pour l’économie de la ville et pour le rayonnement de celle-ci au-delà de nos murs.

Les Clichois regrettaient amèrement l’absence d’offre variée de commerces de proximité, résultat scandaleux de 30 ans de négligence et d’immobilisme.

C’est désormais du passé !

Clichy est en route vers un avenir radieux, avec de réelles ambitions économiques. Nous pouvons remercier les équipes qui se sont donné corps et âmes lorsqu’il a fallu partir à la chasse de  nos nouveaux bouchers et poissonniers !

***

Le bien-être de mes concitoyens et la facilité de leurs déplacements est également l’une de mes priorités.

La cohabitation des déplacements en ville, qu’ils soient à pied, à vélo, en transports en commun ou en voiture, doit être des plus harmonieuses !

Le projet BUCSO, projet de boulevard urbain commun avec la ville de St-Ouen est en train de renaitre. Vous savez à quel point les voiries départementales sont engorgées par le flux entre le Val d’Oise et Paris.

Nous devons pouvoir respirer à Clichy !

***

Comme annoncé durant ma campagne, l’enfance et l’éducation sont parmi mes priorités.

Nous avons mis en route la construction de deux écoles et deux centres multi-accueils. Le 21 juin, nous poserons la 1001e pierre de l’école Maternelle Victor Hugo-Foucault !

Une vingtaine de places supplémentaires à la Crèche du Bac d’Asnières ont vu le jour, nous travaillons à l’ouverture d’une maison d’assistantes maternelles, ainsi qu’à un accueil de loisirs dans les anciennes mairies annexes.

Enfin, la mise en place du service minimum d’accueil les jours de grève de l’Education Nationale est un soulagement pour les parents Clichois. Merci aux élus qui œuvrent sur ces dossiers sensibles.

***

Toujours dans le but de rendre aux Clichois la vie plus simple, nous avons porté une attention toute particulière sur le sort réservé aux seniors avec de nouvelles sorties et des occasions de rencontres.

Je pense notamment à notre nouveau dispositif, MobiClichy, dispositif qui n’aurait pas pu voir le jour sans une maîtrise du parc automobile de la ville.

Toutes les générations doivent pouvoir trouver leur place à Clichy.

***

Pour ce qui est de la sécurité, l’arrivée de la Cité judiciaire, Porte de Clichy, ouvrira une nouvelle ère.

Rappelons qu’après des années passées sous l’autorité de la gauche, Clichy était en train de sombrer doucement vers l’insécurité et la délinquance. Peu de caméras, pas de Police Municipale nocturne…

Mais nous pouvons l’affirmer désormais : ce n’est plus le cas. A terme, plus de 50 caméras seront disséminées dans la ville, la verbalisation bien plus stricte, des brigades mobiles seront créées et surtout, notre police va être armée.

La mise en place d’une brigade sentinelle composée de 8 agents en VTT, dont 3 assermentés a vu le jour. Merci aux élus qui dépensent énormément d’énergie à veiller à la sécurité des Clichois.

***

L’un de nos principaux combats cette année fut, également, l’ouverture du Centre Cultuel et Culturel Musulman, rue des Trois Pavillons.

Cette initiative a été accueillie avec compréhension par vous tous, et je vous en remercie. C’était une nécessité, vous le savez, de récupérer les locaux de la rue d’Estiennes d’Orves où nous envisageons une médiathèque moderne et connectée.

***

Tant de grandes choses ont déjà été accomplies en un an, imaginez à quel niveau d’excellence nous serons dans trois autres années !

ll me semble que non seulement, nous avons avancé sur tous ces sujets, mais aussi que nous avons su promouvoir des points de vue spécifiques, tenant compte de notre mandat politique local ou départemental.

Nous avons su promouvoir les réformes souhaitables à Clichy, nous avons su faire respecter nos engagements envers nos concitoyens, et j’en suis très fier.

Il reste évidemment encore du chemin à parcourir pour faire de Clichy la ville dont nous rêvons tous.

Remercions les équipes qui œuvrent à rendre Clichy toujours plus belle en la fleurissant, en lui apportant de la couleur, en mettant désormais nos bâtiments en valeur.

Les Clichois s’en extasient et ils ont raison : nettoyer et fleurir notre ville était une nécessité. A nous de nous donner les moyens de continuer sur cette lancée ! Nous avons le droit à une belle ville !

***

Je n’oublie pas l’importance que méritent les loisirs au sein de la commune et je remercie tous les élus pour leur engagement.

Avec des évènements tels que le Village de Noël ou bien encore la course « La Clichoise », dont la première édition s’est déroulée en octobre dernier à l’occasion du mois consacré à la lutte contre le cancer du sein, nous avons trouvé un public, et nous continuerons dans ce sens.

Des concerts au kiosque à musique sur la Place des Martyrs ont pris leurs quartiers d’été. C’est une réussite, malgré le temps maussade de ce mois de juin !

La semaine « De Gaulle à Clichy » a su allier avec brio Culture et Histoire, avec notamment l’exposition de Laurent et Laetitia de Gaulle au Pavillon Vendôme. Nous avons eu énormément de retours positifs, continuons dans cette voie, d’autant que de nombreuses surprises restent à venir !

***

Ce sont des résultats que je ne veux pas minimiser, car ils témoignent avant toute chose de la valeur du travail que, tous ensembles, nous avons accompli.

Nous devons nous tenir à cette ligne de conduite: notre légitimité est renforcée par notre dialogue régulier au niveau local et départemental.

C’est en nous confrontant aux citoyens, aux petites et moyennes entreprises et aux associations que nous mesurons quotidiennement l’importance de notre engagement. Par ailleurs, j’en profite pour vous rappeler l’importance de l’éthique personnelle, pour chacun d’entre nous.

Notre mandat électif est un atout que nous devons quotidiennement valoriser et mettre au service du projet pour lequel nous nous battons : développer notre belle ville de Clichy, une ville dynamique, au potentiel formidable.

Soyez persuadé que comme vous, je suis engagé au quotidien afin de répondre aux attentes des Clichois, afin de leur donner une qualité de vie incontestable, afin de faire de Clichy une ville où il fait bon vivre.

A tous, militants, sympathisants et amis présents, merci

Rémi Muzeau