Luc Mercier

Luc MercierAîné d’une famille de 4 enfants et fils d’un instituteur et d’une infirmière, je suis né à Bordeaux, une ville qui en 15 ans a été transformée et revitalisée par un maire visionnaire, pour devenir la première ville où les Français aimeraient vivre.

A 54 ans, marié avec 2 enfants, ma devise est « yes do it !  » qui est un mélange de « just do it » et de « yes we can ». J’aime les idées qui peuvent se transformer en réalisations concrètes.

Mon métier m’a fait évoluer à des postes de direction marketing et commerciale, c’est pourquoi j’ai le goût d’entreprendre et j’aime être confronté aux réalités du terrain. Je suis également musicien et j’ai une passion particulière pour le Jazz. Dans un groupe de Jazz, des individus très différents réussissent à improviser une musique unique grâce à l’écoute et la complicité de chacun. De même, Clichy par la diversité de sa population me paraît posséder un potentiel inestimable.

Clichois depuis 1989, j’ai vu la ville évoluer, ou plutôt ne pas évoluer au même rythme que ses voisines, Paris, Levallois, Asnières et même Saint-Ouen. C’est pourquoi j’ai décidé d’agir et de m’engager lors des prochaines élections municipales dans la liste d’union du centre et de la droite qui seule pourra apporter à notre ville le changement dont elle a tant besoin.

Mes valeurs politiques sont celles de l’UDI qui mêlent humanisme et pragmatisme. Rémi Muzeau (UMP) et Stéphane Cochepain (MODEM) sont deux personnalités politiques locales reconnues pour leur intégrité et leur professionnalisme qui ont su faire preuve d’engagement pour leur ville. C’est pourquoi j’ai décidé de leur apporter mes compétences et ma connaissance de Clichy et de son tissu associatif si riche.

Comment je vois la campagne ?

Avec beaucoup d’échanges sur le terrain. Nous allons être durant toute la campagne à l’écoute de Clichois et recueillir leurs idées et leurs souhaits afin d’en faire ressortir les grandes lignes de notre programme.

Pourquoi « Oxygène, un nouveau souffle pour Clichy ? »

Étant nouveau venu en politique, les combats du passé ne m’intéressent pas. Ce qui m’importe, c’est de construire avec les Clichois un futur meilleur, sans promesses qui ne puissent être tenues. Tout le monde le voit bien, Clichy a besoin d’oxygène après 3 décennies d’immobilisme. Donnons-lui un nouveau souffle, le souffle de la vie, le souffle de l’espoir !

Leave a Reply