Tribune élus OXYGÈNE mars 2021

Marseille, le 5/11/2018, un immeuble insalubre s’effondre :
8 morts

C’est pour éviter un tel drame que la Ville de Clichy a pris la décision responsable d’évacuer l’immeuble en péril du 93 rue Barbusse, dont le propriétaire privé est défaillant depuis plusieurs années.
La procédure a été engagée en 2016 pour que soient reconnus les dangers qui pesaient sur les occupants. En octobre 2020, un rapport accablant d’un expert nommé par le Tribunal administratif a conclu à la nécessité d’évacuer le bâtiment qui risque à tout moment de s’effondrer. La municipalité a aussitôt lancé une enquête sociale auprès des occupants. La Ville a respecté la loi en prenant en charge les personnes titulaires d’un bail ou d’une assurance habitation. Celles qui n’avaient ni l’un ni l’autre étaient également en situation irrégulière sur le territoire national. Là encore, dans le respect de la stricte application de la loi et en lien avec la préfecture, ces familles ont été prises en charge par le 115 et logées depuis dans des hôtels.
Votre municipalité a fait le choix d’un hébergement d’urgence plutôt que d’un logement menaçant de s’écrouler à tout moment avec de nombreuses victimes. Les associations « bien pensantes » s’entêtent à défendre la 2e option alors qu’elles reconnaissent que la situation était « connue depuis 10 ans » ! En engageant de telles actions au mépris de la sécurité d’occupants d’un immeuble en péril dans notre ville, elles omettent (volontairement ?) que le drame marseillais pouvait se produire à Clichy.

Fermer le menu